• frenchyswinerd

Un examen de deux brasseries à proximité

Le temps n'attend personne, et entre les courses et les appels téléphoniques ce samedi, le plan A de ma journée m'a échappé. Ensuite, le plan B l'a fait aussi.


Peu importe. L'un des aspects gratifiants du Great American Brewery Revival est le grand nombre d'établissements qui répondent à une envie de mousse. Je me suis lancé dans le plan C et j'ai fini par être assez content d'avoir choisi le chemin le moins fréquenté.


Mon premier sous-substitut était la Wolf & Warrior Brewing Company, sur East Post Road à White Plains, facilement accessible depuis la I-287 et en remontant la route 22, puis en redescendant Lower Broadway. Mon deuxième était la Yonkers Brewing Company, sur Main Street, au centre de Yonkers et à 200 mètres à pied de la promenade de la rivière Hudson.


SOCIÉTÉ DE BRASSAGE WOLF & WARRIOR


Il y a 16 sélections à la carte chez Wolf & Warrior. Le flighit de cinq bières que j'ai choisi se composait de la Hoppy American Lager, de la Golden Ale, de la Saison, de l'English Porter et de la Passion Fruit and Mango IPA.

Wolf and Warrior se soucie beaucoup de l'expérience client. C'est évident. Le barman était à la fois informé et soucieux - voire, calmement enthousiaste - au sujet des bières proposées, et elle a posé toutes les bonnes questions pour me mettre dans la bonne humeur pour profiter des bières. Alors que je partais, le propriétaire m'a interrogé sur mon expérience, et pas de manière purement superficielle.


Les bières n'ont aucun défaut à l'attaque : l'American Lager a toute sa saveur à l'attaque, ce qui est plus que ce que l'on peut dire pour la plupart des Lagers américaines commerciales. La Golden Ale est maltée; la Saison avait de belles saveurs de banane et de wibier; le Porter était bien rôti ; l'IPA fruitée n'a pas submergé de houblon juteux.


L'arrière-palais de chaque bière que j'ai goûtée, cependant, a perdu de sa saveur un peu trop brusquement. Il s'agit clairement d'une omission rectifiable, car elle est si constante d'une bière à l'autre. Trop peu de malt ? Un pH trop élevé ? De l'eau qui ne contient pas suffisamment de sels ou les mauvais types de sels ?


J'ai apprécié le récent renouveau de White Plains et j'aimerais beaucoup que Wolf and Warrior devienne une brasserie de destination pour la capitale de Westchester. Les bases sont là, avec seulement un ajustement nécessaire.


SOCIÉTÉ DE BRASSAGE YONKERS


Yonkers Brewing Company (YBC) dispose d'un grand espace dans un quartier très fréquenté d'une ville plus grande que White Plains. Et l'une de ses bières a un lien avec le Connecticut !


Le personnel de Yonkers est étonnamment accueillant et attentif pour un joint aussi animé. YBC est évidemment le pub de quartier dans ces quartiers, pourtant il ouvre ses bras à tous les passants. À 17 heures un samedi, c'était sautillant. J'avais une vue complète sur la cuisine, le bar et la table ; et le personnel était – sinon à bout de souffle – se déplaçait tout à fait à dessein à tout moment.


Un incident en particulier m'a fait sourire. Je n'avais pas remarqué que YBC proposait des vols, car ce n'était pas indiqué sur le menu. Les vols sont ma manière préférée de déguster, car je peux prendre un nombre limité de gorgées et sortir sans me soucier des séquelles. Ici, j'étais sur le point de commander une troisième bière - ce qui nécessitait une longue marche avant de monter dans ma voiture plus tard - quand Nora le barman a dit "peut-être aimeriez-vous goûter les autres bières du menu?"


C'était une mesure préventive qui était tout à fait inutile, mais elle offrait un moyen élégant de sortir de mon dilemme. Bartender Ethics 101, si vous voulez, a livré d'une manière incroyablement diplomatique.


Nora est maintenant mon héroïne. Pourtant, elle n'était pas le seul membre du personnel de YBC que je mettrais sur un piédestal. Il y avait la serveuse bavarde qui m'a répondu aux questions sur le menu, le personnel de cuisine qui exécute un menu attrayant au lieu de simplement suivre les mouvements, et le frère du propriétaire, Joe, à côté de qui je me suis assis et qui - sans y être invité - m'a informé de l'histoire de YBC.

YBC est autant un restaurant qu'une brasserie. La nourriture ici est un pub irlandais plus, qui sied aux racines émeraude de Yonkers ainsi qu'à sa transformation depuis plusieurs décennies maintenant. Personne n'accusera YBC d'être une station thermale ; le burger au saumon, les tacos au poisson et le « Beyond Burger » végétarien – complété par des hors-d'œuvre de houmous, de chou-fleur et de charcuterie – sont les seuls clins d'œil à la remise en forme.


Les portions sont grandes et elles ont tendance à être frites, grillées et sautées, mais la cuisine permet à la nourriture de parler d'elle-même. Pas de sauces gloppy, pas de viandes trop cuites, pas de tacos secs ou de poulet. Les tranches de bacon de 3/4" d'épaisseur sont un choc de dissonance cognitive. Ou comme Nora m'a informé : « Ouais. On ne plaisante pas ici. »


Passant aux bières, j'ai commencé avec une Lager mexicaine, la "Cerveza del Valiente" (Bière des braves), qui était corsée, un peu comme la Johnny Lawrence American Lager que j'avais eue chez Wolf & Warrior. Je suis ensuite allé avec la bière de blé « Modern Kicks », ce qui était bien, mais vraiment une IPA cachée, compte tenu de son utilisation des houblons Centennial et Azaca. Et en tant que « IPA-light », cela a plutôt bien fonctionné, d'autant plus que j'en ai marre des IPA humides, surmenées et juteuses.


C'est à peu près à ce moment que Nora est venue à ma rescousse avec les Insiders 411, écrasant deux goûts de bière d'une once : la Nitro Chocolate Milk Stout et la Cha Cha Stout Chai. Délicieux, GROS chocolat sur le Milk Stout, mais toujours une bière. Et une saveur de chai magnifique et subtile qui se mélange étonnamment bien dans une bière. Elle a suivi avec un Goyave & Pineapple Sour qui était bien fait, même si j'ai senti la saveur s'estomper un peu sur le palais arrière.


Ce qui nous amène à la bière phare de YBC : la Yonkers 914. Elle est devenue si populaire, vendue dans les magasins et les restaurants de la région des trois États, que YBC a dû passer un contrat avec un plus grand producteur pour la fabriquer en volume. Le producteur? Une brasserie que tous les Nutmeggers connaissent bien : Two Roads Brewing Company de Stratford ! La 914 a bien dépassé l'American Lager, dont je réalise maintenant qu'elle fonctionne davantage comme une Lager légère que la 914 complète et bien équilibrée.


Alors sortez un peu de votre zone de confort de Greenwich. Montez à White Plains ou descendez à Yonkers pour vous amuser un peu. Vous ne le regretterez pas !

1 vue0 commentaire